CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Madrid: Exposition "L'image de la Guinée à travers les livres"

Par Source: Assofrange - 18/04/2013

A travers plus de 200 titres, l'Association espagnole des Africanistes a présenté un tableau de l'histoire de la Guinée du 19e au 21e siècle

 

Du 14 au 28 Mars 2013, une exposition intitulée: «L'image de la Guinée à travers les livres» s'est tenue au Colegio Mayor de Notre-Dame d'Afrique. Organisé par l'Association espagnole des Africanistes, sous la responsabilité des commissaires José Ramón Trujillo et Basilio Rodríguez Cañada, cet événement culturel a permis de retracer l'histoire de la Guinée à travers plus de 200 livres. Les plus anciennes références à la Guinée apparaissent bien entendu dans des œuvres étrangère: carnets de voyage d'explorateurs comme le capitaine William F. Owen ou Thomas RH Thomson, croquis géographiques; puis récits de missionnaires comme comme les méthodistes John Clarke et William N. Barleycorn ou le linguiste prussien Wilhelm Bleek.

 


© Assofrange
Les images de l'exposition de Madrid
A partir de 1845, la présence espagnole a donné un nouvel élan aux études sur la Guinée avec l'apparition de d'œuvres destinée à organiser la colonisation, tels les livres d'Arnal et Lapuente. Par ailleurs, apparaissent les premières grammaires rédigées par les missionnaires et des études anthropologiques et linguistiques telles que les travaux de Baumann (1888) et de Tessmann (1913, 1923).

Au XXe siècle, entre les années 1920 et 1950, on trouve de nombreux récits qui rappellent les débuts de la colonisation : "Dans la terre des Bubis" (1920), Mobbe (1931), Fang-Eyeyá (1950), Efún (1955), etc. Dans les années 50 et 60, on voit la publication des premières œuvres d'auteurs équato-guinéens: Cuando los combes luchaban (1953), Una lanza por el boabí (1962) qui traduisent la richesse de l'oralité en Guinée espagnole.

Après l'indépendance, la littérature équato-guinéenne en espagnol a connu deux phases importantes: La première dans les années 1980, avec la publication de "l'Anthologie de la littérature guinéenne" (1984) de Donato Ndongo par Centre Culturel espagnol de Malabo et les nouvelles de María Nsue (1985) et de ce même Ndongo (1987).

Puis, entre les années 1990 et 2010, est venue une deuxième période marquée par les ouvrages de Ceiba et du professeur Jacint Creus transcrivant des récits traditionnels de la tradition orale, et les publications par Sial/Casa de África de textes de divers auteurs équato-guinéens: Bolekia, Zamora, Nsue, Mba Abogo, Treviño, etc. et les monumentales anthologies de Ndongo, N'gom et Nistal ou les études de Carrasco.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués