NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     AFRIQUE  |    

Otage : La famille Moulin libre !

Par Alain Georges Lietbouo - 19/04/2013

Enlevée à la frontière camerounaise il y’a 60 jours, elle vient d’être libérée par leurs ravisseurs nigérian

 

La famille Moulin-Fournier est libre, affirme le porte parole du gouvernement camerounais cité par RFI. Les trois adultes et les quatre enfants sont en bonne santé. Albane et Tanguy, leurs quatre fils, Eloi, Andéol, Maël et Clarence, et Cyril Moulin-Fournier, avaient été enlevés alors qu'ils visitaient le parc national de Wasa dans l'extrême-nord du Cameroun. Leur 4X4 avait été intercepté par des hommes à moto. Le véhicule abandonné, la famille avait ensuite été emmené au Nigeria voisin. « Je vous confirme la libération de Monsieur Moulin-Fournier et de toute sa famille .Tous ont été rendus aux autorités camerounaises, sains et saufs. Leur libération s'est déroulée grâce à la coopération étroite entre les trois Etats, le Cameroun, le Nigeria et la France. C'est sans roulement de tambours que ça s'est déroulé et ça s'est très bien passé" a ajouté le ministre de la communication du cameroun Issa Tchriroma Bakary, qui n'a pas donné plus d'informations sur les conditions de libération des otages . La famille enlevée réside depuis 2011 à Yaounde où le père travaille pour GDF Suez. Cyril, l'oncle, les a rejoints pour des vacances.

 


© rfi.fr
Les ex otages, enfin liberé
Des videos, pour lever les enchères..

Quelques semaines après la prise en otage de la famille française Abubakar Shekau, leader du groupe terroriste nigérian Boko Haram affirmait dans une vidéo, diffusée sur Internet et I-Télé, détenir la famille française enlevée dans le nord du Cameroun. Les islamistes nigérians avaient diffusé un enregistrement sonore de Tanguy Moulin-Fournier, le père de la famille française. "Ereinté", il s'exprimait en français et en anglais et appellait l'ambassadeur de France au Nigéria à "tout mettre en œuvre" pour la libération de la famille. "Nous les avons enlevé car les autorités nigérianes et camerounaises ont enlevé des membres de nos familles et nous ne savons rien de leur conditions d'emprisonnement, a déclaré Abubakar Shekau. Nous ne libérerons pas les otages avant leur libération à eux". "La force ne servira pas à libérer les otages, a prévenait le leader de Boko Haram. Nous sommes prêts à nous défendre. Cette libération obtenue par voie diplomatique est une lueur d’espoir pour de dizaines autres otages détenus à travers le monde.

MOTS CLES :  Nigéria   France   Rfi 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués