DOSSIERS  |     INTERVIEWS  |    

José Cruz Bayeme, animateur de télé, le plus en vue de Guinée Equatoriale

Par Journaldemalabo.com - 22/04/2013

«Le journalisme est ma grande vocation, c'est pour cela que je me suis retiré des compétitions».

 

Monsieur Cruz, vous êtes une des figures les plus connues de la télévision équato-guinéenne, surtout pour les milliers d'expatriés qui vous attendent sur la chaîne internationale, êtes-vous en contact avec votre public qui est à l'étranger ?

Oui, bien sûr. J'ai beaucoup de contacts, principalement avec des étudiants équato-guinéens qui suivent les informations à travers cette chaîne et également avec les diplomates de tous les sièges. Beaucoup de personnes d'autres pays nous contactent, notamment d'Amérique Latine, où la Guinée équatoriale commence à être connue grâce à la chaîne internationale. D’ailleurs, des gens provenant du Mexique, du Chili, de la Bolivie, etc. m’ont contacté pour me transmettre leur intérêt pour la Guinée équatoriale et pour connaître notre pays, faire du tourisme, etc.



 


Le Journaliste, animateur sur le plateau de la RTGE
Quelle est la fréquence du journal d'informations de la chaîne internationale ?

Depuis le début de ses émissions, la chaîne internationale diffuse plusieurs journaux d'informations par jour dans différentes langues. Le journal dont je m'occupe est diffusé en direct à 21 h tous les jours, en même temps que celui de la chaîne locale. Ensuite, ce journal est retransmis à 23 h 30 et à d'autres heures à l’aube: par exemple à 2 h et à 5 h, afin que d'autres pays du monde puissent le suivre. Des informations en français sont également diffusées pendant la journée.


Actuellement, quel est votre point de vue sur les médias en Guinée équatoriale? Pensez-vous qu'ils avancent ?

Nos médias ont progressé ces dernières années. Le gouvernement soutient aussi bien les médias de l'État que les privés ; aussi bien la presse écrite que la radio, le site web ou la télévision. Nous travaillons beaucoup dans ce sens. Par ailleurs, je souhaite indiquer qu'actuellement les journalistes du pays se sentent libres. Nous n'avons pas les problèmes de souffrance, de persécution et de manque de liberté que vivent d'autres pays. Cependant, nous avons un long chemin à parcourir, car les médias ont un système dynamique et nous avons besoin d'améliorer les choses et d'innover. Je crois que la formation des ressources humaines est le principal défi qu’il nous reste à compléter.

Vous avez également été un athlète remarquable dans votre pays... Vous ne participez plus aux compétitions ?

C'est vrai que j'ai gagné beaucoup de médailles et j'ai même suivi une formation d'entraîneur professionnel, mais le journalisme est ma grande vocation, c'est pour cela que je me suis retiré des compétitions.
MOTS CLES :  Usa   Espagne   Equatoriale   Guinée 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

bonne année

Par serges mbida

02/01/2014 21:09

je suis réalisateur au cameroun et je suis concepteur d'émissions
j'ai beaucoup de concept démission pour 2014

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués