FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Santé: Une réunion sur le paludisme à Malabo

Par JdMalabo.com et autres médias - 10/05/2013

La capitale équato-guinéenne vient d’abriter une rencontre mondiale de concertation sur les avancées de la recherche sur le vaccin contre le paludisme

 

Malabo a accueilli une rencontre internationale sur la lutte contre le paludisme. Les débats ont porté sur l'aide économique de la Guinée équatoriale pour soutenir les phases à compléter pour la création d’un vaccin contre le paludisme. Au cours des assises, il était également question d’évoquer la possibilité que ce vaccin soit fabriqué, dans l'avenir, en Guinée Equatoriale, en vue d'être vendu et distribué dans toute la région de l'Afrique occidentale, Afrique centrale et dans le reste du monde. Le projet établit également plusieurs relations bilatérales entre la Guinée équatoriale et la Tanzanie, pour créer un consortium de pays africains qui travailleraient ensemble sur le même projet, dans le but d'éradiquer le paludisme dans le continent.



 


© unitedagainstmalaria.org
La recherche sur le vaccin des docteurs Hoffman et Abdulla a commencé aux États-Unis en 2009 et actuellement le projet est dans sa première phase d'essai clinique. En décembre dernier, après la visite du ministre Tomás Mecheba Fernández dans les installations d'Ifakara à Bagamoyo (Tanzanie) pour connaître le travail qu'on y réalise, le docteur Abdulla lui-même a été reçu à Malabo pour entamer les conversations concernant le soutien de la Guinée équatoriale pour ses recherches. Lors de cette importante visite, Abdulla et Hoffman se sont réunis avec le ministre des Mines, de l'Industrie et de l'Énergie, Gabriel Mbaga Obiang Lima, qui a donné un million de dollars pour le début du premier essai médical en Guinée équatoriale.


Un savon contre le paludisme
Cela se passe au Burkina Faso, où deux étudiants de l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement d’Ouagadougou viennent d’inventer un savon préventif contre le paludisme. Ce produit serait financièrement abordable pour les populations pauvres concernées contrairement aux traitements existants. Ce savon, composé notamment de citronnelle et de karité, permettrait de repousser le plasmodium, le parasite transporté par les moustiques. Selon les deux étudiants, originaires du Burkina Faso et du Burundi et qui de ce fait connaissent personnellement les effets néfastes du paludisme, le savon est «une solution simple et efficace». Dans cet esprit, ils ont testé leur invention sur un échantillon de la population à Ouagadougou et les résultats sont fort prometteurs. Fier de leur réussite, les deux étudiants ont présenté ce savon révolutionnaire au concours Global Social Venture Competition. Ainsi, parmi les projets innovants des grandes écoles mondiales ils ont remporté la compétition, et deux prix de 25 000 et 15 000 dollars. Grâce à cette reconnaissance et cet argent, les deux étudiants vont lancer leur entreprise, appelée Faso Soap, et commercialiser leur savon pour environ 46 centimes d’euros. On rappellera que le paludisme a tué 665 000 personnes en 2010 dans le monde dont 91% en Afrique, selon un rapport de l’OMS.
MOTS CLES :  Burkina   Malabo   Vaccin 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués