ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

Guinée Eq. Un Eldorado d'hydrocarbures en pleine expansion

Par Alain NJIPOU – Le Messager à Malabo - 22/05/2013

Le complexe dénommé «Punta Europa» est le cœur de l’exploitation pétrolière et gazière installé sur l’île de Bioko

 

C’est en 1984 que les résultats des fouilles et autres explorations indiquent que la Guinée équatoriale possède un sous-sol riche en pétrole et gaz naturel. Les pouvoirs publics mettent alors sur pied un complexe de gaz appelé «Punta Europa» dont les premières exploitations débutent en 1991. Dès lors, la Guinée équatoriale rejoint le cercle très restreint des pays producteurs de pétrole. A «Punta Europa» des installations technologiques de pointe permettent de traiter du gaz naturel liquéfié, du gaz de pétrole liquéfié, des condensats permettent de produire du méthanol, du propane et du butane entre autres. Une usine d’embouteillage du gaz destiné à la consommation locale et au fonctionnement de la centrale électrique nationale de Malabo. Le domaine dénommé «Alba» qui dispose de deux plates-formes, est un champ de gaz et condensats. Il constitue le cœur du complexe intégré de traitement de gaz de «Punta Europa».

 


© abritel.fr
Une vue de l'ambiance sur l'Ile de Bioko
Selon Gaspar Mba Nchama, directeur adjoint des opérations d’Equatorial Guinea liquified natural gaz (Eg Lng) «le champ de Alba possède une roche poreuse enfouie dans l’eau à plus de 80 kilomètres. Marathon E. G. production limited est devenu l’opérateur du champ Alba en 2002. Il dispose d’infrastructures en haute mer et des installations de traitement de gaz à terre.» C’est dans ce sillage que le gaz naturel est fourni aux sociétés partenaires de Punta Europa que sont Atlantic methanol production company Llc (Ampco) et Equatorial Guinea Lng operations Sa (Eg Lng) pour la production de méthanol et du gaz naturel liquéfié. Selon les ingénieurs qui s’échinent 24heures sur 24, 366 jours sur 366 sauf en cas de panne et de dépannage, la production brute d’Alba est en moyenne de 208,622 barils de pétrole par jour et les installations sur ce site ont la capacité de traiter des hydrocarbures provenant de nouveaux gisements «ce qui permettra d’accroître les recettes de la Guinée équatoriale au cours des prochaines décennies» rassure-t-on.

Marchés européen et américain
Marathon Equatorial Guinea production limited (Megpl) est l’exploitant des installations de production en haute mer et de stabilisation de condensats à terre. Elle possède quatre plates-formes qui procèdent à l’extraction du gaz liquide riche en hydrocarbures. Avant que le gaz ne soit utilisé pour produire du méthanol et du gaz naturel liquéfié, les hydrocarbures les plus lourds sont enlevés et les condensats supplémentaires récupérés. Les gaz de pétrole liquides du propane et du butane sont par la suite extraits. Les gaz non utilisés sont renvoyés par gazoduc et réinjectés. Au total, 3,7 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an, deux navires chargés de méthanol embarquent pour le marché européen et américain. L’usine d’Alba fournit aussi du gaz à la centrale électrique nationale de Malabo, qui produit 120 mégawatts et du gaz pétrole liquide à embouteiller pour la consommation locale. Le complexe « Punta Europa» emploie 1500 personnes parmi lesquelles 900 Equato-guinéens qui n’en demandent pas mieux.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués