CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Anfibio, chanteur et danseur équatoguinéen

Par Clemente Ela Ondo Onguene - BIPGE - 24/05/2013

Il a défilé comme mannequin avec Naomi Campbell et a mixé comme DJ dans les discothèques les plus connues de Madrid

 

Le chanteur Anfibio, né à Micomeseng, est entré dans le milieu artistique en 1982, où il faisait partie d’un groupe de jeunes chanteurs appelé Eyong Boys. Ensuite, il a été membre du groupe New Star et, à partir de là, après son voyage en Espagne, il a eu l’opportunité de danser pour des chanteurs importants, tels que Miguel Bosé, Lola Flores, Madonna et Shakira. Il a également posé pour la revue Vogue, a défilé comme mannequin avec Naomi Campbell et a mixé comme DJ dans les discothèques les plus connues de Madrid.

Pouvez-vous nous parler de vous? Comment avez-vous débuté dans le milieu artistique ? Quelle a été votre formation et où avez-vous étudié?
À 14 ans, j’ai débuté dans le domaine artistique en tant que danseur dans une bande dénommée Eyong Boys. Dans ce groupe, nous étions beaucoup de jeunes et nous nous consacrions à la danse. En 1984, j’ai gagné le concours du meilleur danseur au Cinéma Marfil de Malabo et ai créé le groupe New Star. J’ai suivi mes études à Malabo, après j’ai suivi le cours pré-universitaire et ma mère m’a envoyée en Espagne pour étudier tout seul. À vrai dire, tout ce que j’ai, je le dois aux efforts de ma mère. Pour moi, c’était une nouvelle expérience: le climat, l’ambiance, tout. J’ai suivi des études d’infirmerie et, plus tard, je me suis plongé dans le domaine de la médecine.

 

<div align="center"><iframe width="420" height="315" src="http://www.youtube.com/embed/1Hn-p8HJ18g" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 

Comment a été votre expérience en Espagne?
Ma première année en Espagne je l’ai passée en cherchant du travail et j’ai pu enfin entrer dans une compagnie comme danseur lors d’une tournée internationale. L’expérience a été dure, car nous devions beaucoup répéter et il m’était très difficile d’assister au cours. Le matin, j’allais aux cours de danse et l’après-midi je continuais mes études. Pour moi, cette expérience a été très dure, mais avec l’argent que je gagnais de l’agence je pouvais payer mes études et le logement.

Comment avez-vous commencé à chanter et que pensez-vous de la situation artistique dans le pays ? Quel a été votre premier album?
L’idée est apparue grâce à un ami et après je me suis lancé. Je faisais de la production de musique pop depuis longtemps pour les discothèques, mais j’avais du mal à chanter en fang. Mon premier album, "Mesianeyang", a été pour moi comme une inspiration et a eu un succès total parmi mes fans, car dès que cette chanson commençait, les gens dansaient avec plaisir et beaucoup d’enthousiasme. Cette chanson est comme un hymne dans le pays et bat toujours des records. La situation artistique en Guinée équatoriale est une situation de manque, car là d’où je viens les gens s’entraînent six heures par jour avec beaucoup de discipline et quand je suis arrivé ici j’ai vu que les gens prenaient cela à la rigolade; ici, il n’y a pas de discipline artistique et c’est ce qui est très important pour un pays.

Quels sont actuellement vos projets?
Actuellement, je prépare mon deuxième album, “Anfibio Mbè”. Le titre fait allusion à une expression en langue fang qui pourrait être traduite par "Anfibio n’est pas seulement de retour, mais il est prêt à le faire encore mieux". Il s’agit d’un travail mûr qui a un double objectif:d’une part, toucher tous les équato-guinéens qui ne sont pas encore attirés par ma musique et, d’autre part, traverser les frontières nationales, africaines et mondiales…
MOTS CLES :  Aurelio Nguema   Cameroun   Musique   Cardiologue   Spectacle 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués