FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Santé: L'OMS renforce les capacités de transfusion sanguine de 21 pays africains

Par Source xinhua - 12/07/2013

La Guinée Equatoriale participe aussi à ces travaux de renforcement des capacités qui se déroulent à Libreville au Gabon depuis hier jeudi 11 juillet

 

Les directeurs régionaux des centres nationaux de transfusion sanguine (CNTS) de 21 pays d'Afrique participent depuis hier jeudi à Libreville au Gabon, aux travaux de renforcement des capacités organisés par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ces travaux organisés par l'OMS vise à contribuer à l'amélioration de la couverture et de la qualité du sang et des produits sanguins en vue de réduire la mortalité maternelle et infantile liée aux pénuries de sang, et de lutter contre la transmission du VIH et des autres infections transmissibles par la transfusion sanguine de 2014 à 2018. Les pénuries de sang dans les hôpitaux ont un retentissement particulier sur l'augmentation de la morbidité et la mortalité notamment chez les femmes et les enfants qui constituent les populations les plus vulnérables mais aussi pour les victimes d'accidents de la voie publique et les patients souffrant de maladie hématologique chronique telle que la drépanocytose, a indiqué le Représentant de l'OMS, Dr Boureima Sambo, lors de son intervention.

 


© grippea.fr
Le logo de l'OMS
Selon l'OMS, en Afrique subsaharienne, la cause la plus fréquente de mortalité maternelle est l'hémorragie massive qui représente jusqu'à 44% des décès maternels. On estime par ailleurs que 5% à 10% des infections à VIH sont transmises par la transfusion de sang ou des produits sanguins contaminés. La ministre gabonaise déléguée à la Santé, Mme Alice Bikissa Nembe, a rappelé que le Gabon a adhéré à la résolution AFR/RCAA/R12 en vue de renforcer la sécurité transfusionnelle, afin de mobiliser les ressources pour le développement des infrastructures et le fonctionnement des services de transfusion sanguine. Elle a souligné qu'au cours de ces 20 dernières années, le pays a œuvré à la mise en application de la dernière stratégie de la Région africaine en matière de sécurité du sang.

Les participants de cette rencontre sont les représentants de l'Angola, du Cameroun, du Tchad, de Comores, du Congo, de la République démocratique du Congo, de la Guinée Equatoriale, de l'Ethiopie, du Gabon, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinnée Bissau, du Libéria, de Madagascar, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, de Seychelles et du Sierra Leone et le Gabon, pays organisateur.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués