NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     AFRIQUE  |    

Journées mondiales de la jeunesse: Le pape François attendu ce lundi au Brésil

Par journalducameroun.com - 22/07/2013

Le souverain pontife arrive ce lundi 22 juillet dans l'après midi à l'aéroport de Rio de Janeiro

 

Moins de cinq mois après son élection, le pape François retrouve le continent latino- américain pour célébrer les 28ème Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) dans la métropole brésilienne où sont attendus tout au long de la semaine plus d'un million et demi de participants. Les rencontres avec la jeunesse sur le front de mer de Copacabana et qui culmineront à Guaratiba le week-end prochain seront l’occasion pour le pape jésuite de mettre à profit ses talents de pédagogue et de communicant auprès d’une jeunesse qu’il a déjà séduit par son style chaleureux et direct et dont il connaît les difficultés et tout ce qui l’abîme en Amérique latine : la violence, la drogue, le chômage, l’injustice. Quant à l’Eglise catholique d’Amérique latine, l’ancien archevêque de Buenos Aires sait combien elle doit faire face au défi de son érosion face à la montée des églises évangéliques et pentecôtistes. En dix ans elle a perdu 12 % de ses fidèles, et si le Brésil veut rester le premier pays catholique du monde, son clergé doit trouver de nouvelles voies d’évangélisation. Là encore les Journées mondiales de la jeunesse sont l’occasion de rajeunir une église déstabilisée.

 


© rfi.fr
Le souverain pontife arrive ce lundi 22 juillet dans l'après midi à l'aéroport de Rio de Janeiro
L'ancien archevêque argentin a souhaité parcourir dans une jeep découverte, et non à bord de sa papamobile blindée, les avenues du centre-ville après son arrivé à l'aéroport de Rio de Janeiro, ce lundi 22 juillet dans l'après-midi. Des lieux encore marqués par les violents affrontements des semaines passées entre les manifestants et les forces de l'ordre. Le pape préfère avoir un premier contact avec "le peuple brésilien" plutôt qu'avec ses représentants officiels, ont annoncé les organisateurs de la visite. Le programme de sa visite prévoit, une rencontre avec la présidente Dilma Rousseff, le maire de la ville, Eduardo Paes, et le gouverneur de l'Etat, Sérgio Cabral. Ces rencontres très décrié par les mouvements de protestation, auront lieu un peu plus tard, au palais de Guanabara, le gouvernorat de Rio, lui-même théâtre à plusieurs reprises d'échauffourées. Un rassemblement est prévu devant les grilles de l'édifice à l'appel de l'organisation Anonymous Rio, l'un des fers de lance du mouvement de juin, et l'Association des athées et agnostiques brésiliens. Les manifestants entendent protester contre la corruption en politique ainsi que contre les 50 millions d'euros de fonds publics utilisés pour l'organisation des Journées mondiales.

 


© tempsreel.nouvelobs.com
Les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) sont un événement organisé par l'Eglise catholique romaine rassemblant des jeunes catholiques du monde entier. Elles sont célébrées chaque année, dans chaque diocèse du monde, lors du dimanche des Rameaux, avec généralement un rassemblement plus important à Rome. En outre, tous les deux ou trois ans, un grand rassemblement international a lieu, à l'invitation du pape. Chaque édition de l'événement dure plusieurs jours, se déroule dans une ville différente, et s'achève par une messe présidée par le souverain pontife réunissant plusieurs centaines de milliers de participants. Les JMJ sont nées à l'instigation du pape Jean-Paul II. Lors de l'année sainte proclamée en 1983-84 sur le thème de la Rédemption, environ 250 000 jeunes venus de nombreux pays participent à un «Jubilé international des jeunes» le jour de la fête des Rameaux. L'année suivante, ayant été proclamée année internationale de la jeunesse par l'ONU, le pape renouvelle son invitation et réunit à nouveau environ 300 000 jeunes à Rome pour la fête des Rameaux. Les journées mondiales de la jeunesse sont alors instituées pour pérenniser le succès de ces premières rencontres. L'idée des JMJ est à rapprocher des rencontre européennes de Taizé. Cet ainsi, qu'en 1995 à Manille, près de 5 millions de fidèles s'étaient rassemblés pour un des plus grands rassemblement de l'histoire.

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués