SOCIéTé  |     FAITS DIVERS  |    

Mbini: L’église incendiée pendant la fête patronale

Par Source Diario Rombe - 23/08/2013

La ville de Mbini célébrait sa fête patronale dédiée à Marie Reine quand un immense incendie s’est déclaré

 

Hier, 22 août, la ville de Mbini célébrait sa fête patronale dédiée à Marie Reine quand un immense incendie s’est déclaré, selon des informations recueillies par le journal numérique Diario Rombe. A cette heure, il semblerait qu’il n’y ait eu aucune victime, fort heureusement, mais les dégâts matériels seraient particulièrement importants. Le feu aurait semble-t-il détruit, au moins partiellement l’église de Mbini, un élément du patrimoine national datant de l’époque coloniale.

Chaque année, la fête patronale de Mbini donne lieu à toutes sortes de divertissements : concours de beauté, tournoi de football, concerts, soirée festive à la discothèque « Ivanga », avec la participation de vedettes nationales ou étrangères.

Cette année, le maire de Mbini, l’homme d’affaires Samuel Ateba Owono Iyanga, avait commandé une fête grandiose où devaient se produire de nombreux artistes tels que la chanteuse équato-guinéenne Piruchi Apo. C’est lors des préparatifs de cette soirée que le feu s’est déclaré vers 22h00. L’incendie n’aurait été éteint qu’aux alentours de minuit, après avoir commis d’importants ravages sur l’église paroissiale.

 


© france-guineeequatoriale.org
L'église incendiée
D’après les premiers éléments recueillis, la piste criminelle est privilégiée. En effet, deux jours auparavant, un autre incendie se serait produit dans le cimetière municipal de Mbini. Et cette nuit, pendant qu’on tentait d’éteindre le feu, des individus en auraient profité pour cambrioler le presbytère de la paroisse.

A ce propos, le ministre de la Santé et du Bien-être social, Tomas Mecheba Fernandez Galilea, a déclaré : « Ceci a été perpétré par des gens qui n’ont aucun respect pour les morts, ni aucune crainte de Dieu. C’est l’œuvre de personnes maléfiques qui sont prêtes à tout contre de l’argent ou contre d’autres choses, et cela dépasse notre entendement. Peut-être que, pour eux, c’est amusant d’incendier un cimetière, puis une église, mais ces faits ne resteront pas impunis… »

Ce matin, la messe a été célébrée dans les rues de la ville où les paroissiens, encore sous le choc, ont assisté au baptême de plusieurs enfants et ont communié à quelques pas de l’église incendiée.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués