ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

Pesticides de qualité: La CEMAC veut renforcer la collaboration de ses organes

Par Kpoumie Ahmed - 26/08/2013

La collaboration déjà existante entre le CPAC et le CARPAB a fait l’objet de la signature d’une convention pour plus d’efficacité

 

Le Comité Inter-Etats des Pesticides de l’Afrique Centrale (CPAC) et le Centre Africain de Recherches sur Bananiers et Plantains (CARBAP) ont formalisé une coopération déjà existante jusqu’ici, par la signature d’une convention le 23 août 2013 à Yaoundé dans la capitale camerounaise. Le but de cet accord de partenariat est de renforcer le contrôle sur la qualité des pesticides utilisés pour la production de la Banane-plantain dans la sous-région. La convention avec le CARBAP permettra au CPAC de disposer une fois de plus d’un centre d’expérimentations des pesticides répondant aux normes exigées, en vue de leur homologation, a fait savoir dans son allocution Cathérine Azouyangula, Directrice générale du CPAC. Dans les différents échanges, il est ressorti que la convention ainsi signée s’articule autour des échanges en matière de recherche scientifique et technologique et des évaluations des pesticides entre autres. Elle marque ainsi, le début d’une franche et longue collaboration pour l’intérêt supérieur de toute la sous-région de l’Afrique Centrale, a ajouté madame Azouyangula. Le même espoir d’amélioration est retrouvé chez les responsables du CARBAP. Nous avons bon espoir que la mise en œuvre de cette convention entre le CPAC et le CARBAP contribuera à l’assainissement de la production agricole, la préservation de la santé du consommateur et de l’environnement, ainsi que l’amélioration de la productivité et la compétitivité des produits agricoles ; toutes choses qui concourent à l’atteinte des objectifs d’intégration régionale en matière de sécurité alimentaire et de croissance agricole, inscrits dans la politique commune des États membres de la CEMAC, a fait savoir le Directeur du CARBAP.

 


© nasa-dp
La CEMAC veut des pesticides de qualité
La représentante de la CEMAC organe faitière de formulation des politiques harmonisées en Afrique centre a simplement émis le souhait que les termes de la convention puissent être respectés, pour en tirer tout le bénéfice. J’ose croire qu’après la signature de cette convention, les parties ne lésineront sur aucun moyen pour que les attentes exprimées soient comblées, a fait savoir madame Malaika Ndoumbe. Cette convention entre le CPAC et le CARBAP intervient dans un contexte marqué par le fait que la production agricole dans la sous-région Afrique centrale est de plus en plus dépendante de l’usage des intrants agricoles, notamment les produits agro chimiques. De l’avis de nombreux experts, si un usage judicieux de ces produits permet d’obtenir une production agricole en phase avec le critère actuel de compétitivité dans le marché mondiale, la non observation des règles strictes de leurs manipulations peuvent conduire à des situations néfaste sur la santé des populations qui composent les marchés cibles. Le CPAC et le CARBAP chacune dans sa sphère s’est vu confié une mission précise sur la chaine de valeur d’utilisation des pesticides. Le premier intervient dans la mise en œuvre des politiques communes en matière d’homologation et d’utilisation des pesticides et le deuxième assure en arrière-plan la veille technologique pour permettre une mise à jour dans la maitrise des effets biotechniques des pesticides. A l’image de la lutte contre les faux médicaments, la convention entre le CPAC et le CARBAP est défendue par son signataire comme un gage de garantie d’une qualité toujours positive des pesticides utilisés dans les plantations et les lieux de production des pays de la zone CEMAC. Une volonté qui nécessite cependant une contrôle stricte des Etats-membres, contre les produits contrefait ou mal fait, mais aussi sur la mise en œuvre de politiques de soutiens des petits producteurs qui généralement ont du mal à accéder à des produits de qualité.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués