DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Malabo-Paris : Le PDGE attaque, la CORED riposte…

Par BIP de la Guinée équatoriale - 17/03/2014

Le secrétaire général du PDGE, Jerónimo Osa Osa Ecoro a alerté l’opinion publique internationale sur la lettre trompeuse et des fausses images diffusées par la CORED

 

Selon lui, ce « groupe d’expatriés équato-guinéens autoproclamés Coalition de l’opposition pour la restauration d’un État démocratique (CORED) » est composé de citoyens « qui étaient inconnus il y a quelques semaines, aussi bien pour le peuple équato-guinéen que pour toute la classe politique de notre pays. » Le dirigeant du PDGE a qualifié de « faits indignes » l’envoi supposé par la CORED de « plusieurs missives à certains chefs d’État européens, des lettres accompagnées de plusieurs photographies de tueries apparemment réalisées en Guinée équatoriale. » Qualifiant les membres de la CORED de « faux politiciens », d’ « imposteurs », d’ « escrocs et de falsificateurs du plus bas étage », Jerónimo Osa Osa Ecoro a rappelé que les ressources énergétiques de la Guinée équatoriale éveillent toujours « des ambitions constantes » et ajoutant qu’avec cette affaire de la CORED, il s’agit d’une simple « tentative de déstabilisation de notre pays… » En guise de conclusion, il rappelle d’une part que tous les partis politiques légalisés du pays « ont conjointement signé un communiqué adressé aux médias et à la presse internationale pour avertir également du manque de légitimité de ce groupe dénommé CORED », et d’autre part de les inviter « à rentrer en Guinée équatoriale pour présenter, régulariser et enregistrer leurs options politiques, comme moyen initial pour faire partie du courant politique actuel de la Guinée équatoriale…»

 


© guineaecuatorialpress.com
Jerónimo Osa Osa Ecoro
N’y-a-t-il pas toutefois un certain paradoxe à inviter un groupe qu’on qualifie de « faux politiciens » et d’ « escrocs » à venir en Guinée réclamer leur légalisation ? Ce message appelait une réponse et, depuis Paris, le Secrétaire exécutif de la CORED, Raimundo Ela Nsang, s’y est employé, rendant coup pour coup : Raimundo Ela – Paris « Le nouveau spectacle grotesque offert par le Secrétaire général du parti politique au pouvoir… démontre clairement la forte dose d’immaturité politique de la personne qui a couché sur le papier ces quelques affirmations qui sont une insulte à l’intelligence de toute personne sensée… » Concernant l’accusation concernant un supposé envoi d’une lettre et de photos truquées à différents gouvernements occidentaux, Raimundo Ela Nsang dément formellement : Qualifiant les déclarations de ses contradicteurs de « très contradictoires et totalement farfelues », il rappelle que la CORED a écrit au Chef de l’Etat et qu’ « une copie de cette lettre a été envoyée aux représentants des institutions de la République et adressée aux représentations diplomatiques de la Guinée Équatoriale accréditées en France et en Espagne, respectivement. »

Pour le dirigeant de la CORED, cette histoire de photo-montage est une pure invention destinée à discréditer sa coalition et il met en demeure le Secrétaire général du PDGE, « pour sa crédibilité », de présenter les preuves concernant la « correspondance mensongère et les images truquées », affirmant que « le mensonge, la tromperie et la manipulation ont toujours été la touche caractéristique du parti que vous représentez. » A l’accusation de vouloir déstabiliser le pays pour faire main basse sur ses ressources naturelles, Raimundo Ela Nsang riposte : « Tout un chacun sait que ceux qui ont hypothéqué le pays, c’est vous !», ajoutant : « Pourquoi parlez-vous toujours de gens qui veulent déstabiliser le pays quand votre maître a eu recours aux armes pour accéder au pouvoir ? Vous imaginez que tout le monde veut accéder au pouvoir avec les mêmes méthodes que vous avez employées, mais c’est faux ! Nous sommes des démocrates, et c’est pour cela que nous exigeons que soient établis des mécanismes qui permettent le libre exercice des droits dont dispose tout citoyen dans un État démocratique…, afin de permettre à notre pays d’échapper au bourbier dans lequel vous l’avez mis… et de le hisser là il devrait être dans le concert des nations développées et démocratiques. »

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldemalabo.com.
  • Journaldemalabo.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués