SOCIéTé  |     FAITS DIVERS  |    

Consommation des singes: le ministère de la Pêche rappel à l’ordre

Par guineaecuatorialpress.com - 20/03/2014

Le délégué provincial du Centre-Sud a rappelé aux habitants qu'aussi bien chasser, vendre, consommer ou posséder des singes est interdit par un décret présidentiel

 

Le délégué provincial du département de la Pêche et de l'Environnement Fulgencio Antimo Mbuna Aseka, accompagné du responsable du point focal des espèces migratrices du même département Santiago Biyang, a organisé l'incinération symbolique d'un groupe de primates morts, qui avaient été confisqués à des chasseurs furtifs. Lors de cet événement, les deux responsables du ministère se sont adressés aux médias pour rappeler à tous les habitants de la Guinée équatoriale que chasser, tuer, vendre, acheter ou consommer des singes ou des primates est condamné par le décret présidentiel numéro 72/2007 du 27 octobre.

 


© gabonreview.com
Le ministère de la Pêche rappel à l’ordre sur la consommation des singes
Comme l’a affirmé Fulgencio Antimo Mbuna Aseka, les primates de notre pays sont menacés d'extinction et manger leur viande est d'ailleurs une source de transmission de maladies. Il a également averti qu'aussi bien les chasseurs que les vendeurs, ainsi que les consommateurs qui seront surpris à réaliser cette activité cynégétique seront obligés de payer des amendes comprises entre 100 et 500 milles francs CFA. L'animal vivant ou mort sera également confisqué, ainsi que tous les articles et moyens qui auront pu être utilisés pour commettre la violation de ce décret présidentiel.

Ensuite, ce fut au tour de Santiago Biyang, qui, lors de son discours devant les médias, a informé que le ministère de la Pêche crée d'autres alternatives pour que les chasseurs des localités rurales puissent réduire la chasse indiscriminée d'animaux sauvages, surtout de la famille des primates. Aussi bien le délégué que l'inspecteur ont alerté du risque réel que certaines espèces de primates disparaissent définitivement de notre pays et de la surface de la Terre si on continue à consommer massivement leur viande. Les chimpanzés et les gorilles de la Guinée équatoriale sont en danger d'extinction en raison de leur chasse massive, sans prendre en compte que les femelles de certaines espèces ne se reproduisent pas facilement.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués