NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     AFRIQUE  |    

Les BRICS contribuent au développement en Afrique ?

Par Xinhua - 05/07/2017

Les pays BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) continuent d'aider les pays africains avec des investissements et les échanges commerciaux, ont affirmé des experts sud-africains.

 

Lors d'un séminaire organisé lundi par le Groupe de réflexion sur les BRICS en Afrique du Sud (SABTT) et l'Institut pour le dialogue mondial (IGD), les experts ont apprécié le rôle des BRICS dans l'évolution de la dynamique mondiale.

Ashraf Patel, chercheur chez SABTT, a déclaré que les institutions de Bretton Woods et leurs filiales sur le continent ont plutôt pillé les pays africains sans les avoir aidé depuis plus de 50 ans.

La Nouvelle Banque de développement (NDB), une banque internationale de développement dont la création a été proposée par les Etats des BRICS, au lieu de copier les politiques des institutions de Bretton Woods, devrait changer la méthode d'exploitation, a souligné M. Patel.

 

"Le jubilé de 50 ans est terminé. Ils ont eu une mentalité coloniale et ont été responsables des fuites de capitaux et des termes de l'échange commercial inégaux. L'échec a conduit au sous-développement à grande échelle en Afrique. Nous espérons que la NDB ne les copiera pas, mais il est trop tôt pour la juger", a affirmé M. Patel.

Sanusha Naidu, enseignante à l'Université du Cap, a déclaré que le Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), la coopération entre l'Inde et l'Afrique et la coopération bilatérale avec des pays individuels ont aidé de nombreux pays africains. Leurs financements pour le développement technique et pour l'infrastructure ont permis de faciliter le commerce intra-africain.

L'Initiative chinoise "La Ceinture and la Route" reliera l'Afrique à la Chine et au monde. "La Chine dit que nous ne pouvons pas nous permettre de regarder à l'intérieur et d'accepter le protectionnisme. La Chine veut que d'autres pays viennent avec elle et ne veulent pas être une superpuissance", a-t-elle ajouté.

Philani Mthembu, directeur de l'IGD, a fait savoir que les BRICS poussent vers un monde multipolaire et que de nombreux pays ont maintenant leur mot à dire dans la politique mondiale et contribuent au développement de l'Afrique.

"La Chine a été un partenaire important de l'Afrique pour les investissements. Elle a diversifié son engagement avec l'Afrique, contrairement à ce que certains pensent que la Chine est en Afrique uniquement pour des ressources extractives. Les Chinois sont présents dans les secteurs des finances et de la fabrication, entre autres. La Chine est importante pour le développement à long terme de l'Afrique", a indiqué M. Mthembu.

Les experts s'attendent à l'entrée en opération du centre régional NDB Afrique à Johannesburg cette année. D'après M. Mthembu, la NDB est déterminée à augmenter massivement ses activités, ciblant 75 projets d'ici 2021.

 

MOTS CLES :  Brics   Afrique   Ndb 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués