FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

DTPolio : Un enfant sur dix pas vacciné

Par journaldemalabo.com avec parents.fr - 20/07/2017

Près de 13 millions d’enfants de moins de cinq ans ne sont pas vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, trois maladies graves.

 

Le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Unicef pointe du doigt la non vaccination de 10 % des enfants dans le monde contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, trois affections pouvant avoir des conséquences gravissimes.

La diphtérie peut entraîner une paralysie du système nerveux central, du diaphragme et de la gorge et engendrer la mort par asphyxie. Le tétanos peut causer des paralysies de la mâchoire, des muscles respiratoires entraînant une asphyxie. Et la poliomyélite est une maladie contagieuse envahissant le système nerveux et provoquant, en quelques heures, des paralysies irréversibles.

 

Quels sont les pays touchés ?
On constate que ce sont les pays en guerre qui sont le plus touchés par l’absence de vaccination. Ainsi, plus de 4 millions d’enfants ne sont pas vaccinés en Afghanistan, au Nigéria, au Pakistan. D’autres pays ont une couverture vaccinale très nettement insuffisante. Il s’agit de la République centrafricaine, du Tchad, de la Guinée équatoriale, du Nigéria, de la Somalie, du Sud du Soudan, de la Syrie et de l’Ukraine.

La poliomyélite, également appelée paralysie spinale infantile ou simplement polio, est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse spécifiquement humaine causée par le poliovirus sauvage. L'infection, transmise par voie digestive, est le plus souvent asymptomatique ou s'exprime par des symptômes le plus souvent bénins et non spécifiques. La poliomyélite antérieure aiguë proprement dite est l'atteinte de la moelle épinière. Elle peut entraîner une paralysie touchant le plus souvent les membres inférieurs et pouvant atteindre l'appareil respiratoire. Dans le premier cas, le pronostic est fonctionnel avec risque de séquelles paralytiques ; dans le deuxième cas, le pronostic est vital avec risque d'arrêt respiratoire. Dans tous les cas, le traitement est symptomatique.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués