FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Petits saignements du nez, faut pas s'inquiéter!

Par Celine d'Almeida - 27/04/2012

Lorsque la chaleur s’installe arrivent aussi des désagréments comme ces saignements du nez qui sont souvent troublants que véritablement inquiétants

 

Leur nom scientifique est épistaxis. Les saignements de nez ont trois causes principales: le fait de se gratter dans le nez, la sécheresse causée par la chaleur ainsi que le fait de se moucher trop fort. C’est surtout chez les enfants que le phénomène est impressionnant, provoquant l’inquiétude chez les parents. Les blessures, les allergies et les rhumes peuvent bien sûr accentuer les risques de saignements en fragilisant les parois nasales. De plus, un effort soutenu, une forte émotion, une puissante colère ou une situation qui fait augmenter la tension artérielle peut aussi être déclencheur d’un saignement de nez. C’est surtout chez les enfants que le phénomène est impressionnant, provoquant l’inquiétude chez les parents. La vue du sang – parfois beaucoup ou avec de petits caillots – accentue l’énervement des enfants et… le nôtre. Pencher la tête vers l’avant ou vers l’arrière? On pince ou non? Voici les bons gestes à faire tout en gardant notre calme.

 


© sport santé.com
Quel désagrements
Que faire
Tout d’abord, on fait s’asseoir. Surtout quand il s’agit d’un tout-petit, la vue du sang pourrait l’énerver à un tel point qu’il pourrait sentir ses jambes devenir molles. Ensuite, il faut pencher la tête légèrement vers l’avant pour que le sang s’écoule du nez et non qu’il glisse dans sa gorge. Mouchez très doucement pour faire sortir les caillots. L’opération suivante a pour but d’arrêter l’écoulement. Il faut pincer le haut des narines (directement sous l’os de votre nez) pendant une dizaine de minutes. On vérifie si le saignement a cessé. S’il continue, on recommence à exercer la pression à la même place pendant 20 minutes. On peut également appliquer un peu de glace sur le nez ou dans la nuque pour ralentir le saignement en provoquant la constriction des vaisseaux sanguins.

 

Mon enfant saigne souvent du nez la nuit. Est-ce grave?
La nuit, il se peut que l’air soit trop sec, ce qui favorise les saignements. L’air pas assez humidifié finit par créer des chatouilles dans le nez… que les enfants combattent en se frottant ou en se grattant. C’est alors que la «catastrophe» survient et que vous retrouvez au petit matin un lit et un oreiller tachés de sang. Très souvent, on croit que le saignement a été super abondant, mais rassurez-vous: en tombant sur les draps, le sang s’étend et donne l’impression d’être en grande quantité. Rassurez votre enfant et nettoyez son nez en douceur. Car les petites cicatrices sont fragiles et pourraient à nouveau déclencher un saignement si votre enfant se gratte encore la nuit suivante. Et surtout ne paniquez pas, cela ne servira qu’à augmenter son stress et donc le saignement!
MOTS CLES :  Saignements Nez   Désagrément   Inquiétude   Allergies 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués