CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Thomas Hofnung signe: "Le scandale des biens mal acquis"

Par Source: Europe 1 - 26/05/2012

Le journaliste français revient sur la saisie des voitures de luxe de Teodoro Nguema Obiang Mangue

 

Sur les ondes de la radio française «Europe 1», dans l’émission de Dominique Souchier: «C’est arrivé demain», Thomas Hofnung, journaliste français à «Libération», a présenté son dernier livre: «Le scandale des biens mal acquis: Enquête sur les milliards volés de la Françafrique».

Alors, le scandale des Biens mal acquis, qu’est-ce que c’est? Qui est visé?
Ce sont des dirigeants africains très proches de la France et qui depuis des années sont soupçonnés de détourner des fonds publics pour acheter des biens immobiliers à Paris, sur la Côte d’Azur, également des voitures de luxe, et qui ont des comptes bancaires en France, en pagaille…

Quels chefs d’Etats principalement?]
Alors, c’était d’abord Omar Bongo, président du Gabon, décédé en 2009, et qui a été remplacé par son fils, Ali Bongo; le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso; puis un dirigeant moins connu, mais pas moins intéressant, Teodoro Obiang Nguema qui est le président de la Guinée équatoriale.

 

Ce qui est intéressant, c’est que la justice française s’est saisi de cette affaire-là et qu’elle instruit vraiment, et dans votre livre vous racontez comment, à la suite de quel combat judiciaire, mené notamment par des associations: Sherpa, Transparency International, avec un avocat, William Bourdon, et avec une décision finale de la Cour de cassation qui a déclaré compétents les tribunaux à juger cette affaire. Et là, vous dites que c’est un véritable «big bang» judiciaire
Oui, c’est une première que la Cour de cassation autorise une association du type de Transparency International à se porter partie civile. C’est une première et cela ouvre de grandes perspectives pour d’autres associations de ce type dans d’autres affaires de corruption. Cette procédure, si vous voulez, c’est comme un accident de l’histoire: L’affaire s’est ouverte presque en catimini sous la forme d’une enquête préliminaire, au moment même où Nicolas Sarkozy arrivait à l’Elysée…

Là, les policiers ont vraiment travaillé, hein, ils ont fait du très bon travail, ils ont découvert des choses
Oui, ils ont fait leur travail, puis le Parquet et la Chancellerie, sans doute en se rendant compte des dégâts diplomatiques que pouvait faire une telle affaire, a voulu la classer sans suite, mais cela a rebondi, et de péripétie en péripétie, le dossier est parvenu devant la Cour de cassation qui, en novembre 2010, a jugé recevable la plainte des ONG et qui a autorisé la poursuite de cette enquête. Nous n’en sommes qu’au début et nous allons certainement vers d’autres révélations… et, au final, peut-être un scandale du type «Elf».

 

Le 28 septembre dernier, c’est donc tout récent, pouvez-vous raconter ce que les policiers ont découvert quand ils sont entrés au 42 avenue Foch
Mercredi 28 septembre, à 8 heures 30, cinq policiers en civil, rejoints rapidement par une quinzaine de leurs collègues en tenue, ont débarqué au numéro 42 de la prestigieuse avenue Foch dans le seizième arrondissement de Paris. Ce bien immobilier était passé un peu inaperçu aux yeux des policiers lors de leur enquête préliminaire. Avec ses 6 000 mètres carrés dans le quartier le plus cher de Paris, c'est une propriété qui défie l’imagination

Et qui appartient à qui?
Qui appartient à la famille Obiang

Et dans la cour de l’immeuble particulier, qu’y avait-il?
Une collection de voitures de luxe. Toute la journée, les policiers ont photographié, noté les numéros de châssis, fouillé les véhicules de fond en comble. Cela a pris du temps: ils ont saisi onze véhicules avenue Foch et cinq autres avenue Victor Hugo, à deux pas de là. Et quels véhicules! Des Bentley, Aston Martin, Maserati, Porsche Carrera, Mercedes Maybach, Ferrari, une Bugatti Veyron, une des voitures les plus chères au monde, peut-être la plus chère. La suite

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

A savoir

  • ouvrage « Le scandale des biens mal acquis», que vous cosignez avec Xavier Harel, sera publié cette semaine aux Editions « La Découverte»

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués