CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Le mercenaire Simon Mann publie «Cry Havoc»

Par Sources: The Telegraph - 26/05/2012

Le "chien de guerre" britannique donne sa version du coup d'Etat raté de 2004 en Guinée équatoriale

 

Dans un livre témoignage intitulé "Cry Havoc", l’ancien mercenaire Simon Mann, 59 ans, chef du commando qui, en 2004, devait renverser le président de la Guinée équatoriale, revient sur sa vie et sur son arrestation à Harare, sur sa détention pendant 4 ans au Zimbabwe et durant 15 mois à Malabo, et sur la grâce présidentielle, accordée par Teodoro Obiang Nguema, qui l’a finalement délivré d’une condamnation à 34 ans d’emprisonnement. Concernant l’échec du putch de 2004, Simon Mann n’hésite pas à mettre en cause l’homme d’affaires libanais Eli Calil qui a toujours catégoriquement démenti son implication dans cette affaire. Simon Mann précise d’ailleurs qu’il s’est rendu «à Beyrouth pour y répondre aux question des avocats de la Guinée équatoriale». Il affirme aussi que le propre fils de la «Dame de fer», Mark Thatcher, fut un des principaux instigateurs de ce coup d’Etat raté et il lui reproche à cette occasion une sérieuse incompétence: «Ma plus grande erreur a été d’approcher Mark Thatcher», confie-t-il. En janvier 2005, sir Mark a été condamné en Afrique du Sud à une peine de quatre ans d’emprisonnement avec sursis et une amende de 266 000 livres sterling pour son implication dans cette sombre affaire. «Il voulait impressionner sa mère», ajoute Simon Mann.

 

Deux ans après avoir été libéré de Black Beach, la terrible prison de Malabo, Simon Mann affirme qu'il savoure chaque jour passé avec sa femme, Amanda, et avec sa famille. «Nous prenons chaque jour comme il vient», confie-t-il. Pour le journaliste Tim Butcher, qui a signé un papier dans le grand quotidien britannique «The Telegraph» (07.11.2011), Simon Mann tient plus du héros comique de la sitcom télévisée "Captain Mainwaring" que du héros romantique Lawrence d’Arabie. Il ironise sur l’impréparation de ce «coup d’Etat»: «Pas étonnant qu’il ait échoué à évincer le président de la Guinée Équatoriale tant les principales cartes du livre sont erronées: faute dans l’orthographe de l’île de Bioko, cible de l'attaque; mention du Zaïre, un nom périmé depuis 14 ans; et Brazzaville nommée Brazzerville, etc.», ajoutant qu’il est difficile de lui faire confiance sur des faits invérifiables quand il se trompe sur des faits connus comme les dates de la Guerre du Golfe, les circonstances de l’arrivée au pouvoir de Charles Taylor ou le nombre de morts de soldats britanniques en Irlande du Nord.

 

Le journaliste souligne enfin les silences suspects de l’auteur qui dit être né à Chelsea, mais ne précise pas quand, qui met l’accent sur sa brève carrière dans l’armée britannique (il fut lieutenant dans la Garde écossaise, puis commandant dans le SAS, une unité de forces spéciales des forces armées britanniques), mais il ne précise pas pourquoi il en a été renvoyé en 1981. Malgré les sept années écoulées pour analyser son échec et pour écrire son livre, Simon Mann déçoit enfin, selon Tim Butcher, en ne donnant pas les véritables clés de ce fiasco et en n’expliquant pas vraiment «pourquoi la pomme est tombée si loin de l’arbre…» Les droits de ce livre seraient actuellement l'objet de pourparlers à Hollywood pour une adaptation au cinéma. Le film serait tourné par le réalisateur britannique Ridley Scott et le rôle de Simon Mann pourrait être joué par l'acteur écossais Gerard Butler.

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués