SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Juan Noël Nsue Ondo, conseiller du président Obiang

Par Babylas BOTON, africa 24 - 03/07/2012

"La jeunesse de ce continent doit apprendre à résister à la prédation de nos ressources naturelles par des puissances extra-africaines..."

 

A l'occasion du Sommet de l'Union africaine qui s'est tenu en juillet dernier dans la cité toute neuve de Sipopo, en marge de Malabo, Juan Noel Nsue Ondo, Conseiller du président de la Guinée équatoriale, a accepté de répondre aux questions du journaliste Babylas Boton, devant les caméras d'Africa 24

Le message délivré à l’ouverture du XVIIe Sommet de l’UA par le président Obiang a été très applaudi. Pourquoi a-t-il ressenti le besoin d’adresser ce message?
Nous allons tenter d’arracher ce privilège au pape qui s’adresse à la Cité et au Monde. C’est ce que le président Obiang a fait à ce Sommet, il s’est adressé à la Cité de Sipopo où se trouvaient ses pairs africains, mais en même temps il s’est adressé aux peuples africains et au monde…

D’abord, il a parlé de l’unité et de la solidarité africaine. Que voulait-il dire concrètement?
Le président pense qu’un seul doigt ne pourra jamais laver la figure, comme on dit en Afrique. Pour que l’Afrique se réveille aujourd’hui, une Afrique si jeune, qui entre de plain pied dans le 3e millénaire, le président Obiang pense que nous avons des atouts et la faiblesse de nos atouts. Nos atouts sont plutôt gérés ou pilotés par l’extérieur, par des puissances d’autres continents, soit d’anciens pays colonisateurs, soit de nouvelles puissances exploratrices… Pour le président, l’Afrique doit s’unir, se solidariser afin de régler ses propres problèmes, de gérer ses propres ressources et de faire face à la pression internationale.

 


© africnaone.com
Juan Noël Nsue Ondo, conseiller du président Obiang
Le thème de l’unité paraît plus que jamais d’actualité quand on constate que les pays n’arrivent pas à parler d’une même voix sur les grands problèmes qui minent l’Afrique aujourd’hui. Comment cela se fait-il?
Vous n’aurez jamais l’unité dans le monde, mais il y a quand même des tentatives de rassemblement. Cette idée ne date pas d’aujourd’hui. L’organisation de l’Union africaine porte déjà ce concept depuis son origine… Malheureusement, comme on pouvait s’y attendre, les anciennes puissances colonisatrices qui ont cédé pêle-mêle les indépendances n’entendaient pas céder à l’Afrique une construction autonome, suivant la maxime « Diviser pour mieux régner »…

La question de la paix et de la sécurité a été également abordée alors qu’en ce moment se produisent plusieurs crises sur le continent. Alors, comment le président Obiang Nguema pense qu’on peut procéder pour enrayer ce mal ?
Le président Obiang pense que nos atouts ont toujours été gérés par d’autres et qu’il est temps de faire l’unité pour résister à la prédation de ceux qui viennent exploiter pêle-mêle nos ressources. Il pense que les Africains doivent s’unir, car ils ont tout ce qu’il leur faut: les ressources naturelles… Il faut donner cette force à la jeunesse qui demain devra faire face à la prédation des puissances extra-africaines.

Mais le vent de révolte qui souffle sur le continent est porté par la jeunesse, mais cette jeunesse africaine n’a-t-elle pas de bonnes raisons de se soulever par rapport au fait qu’on ne l’entend pas souvent et qu’on ne la prend pas en compte suffisamment?
Ce n’est pas un problème proprement africain, c’est un problème du monde. Le monde est en train de passer à une autre étape. Nous passons à un nouveau millénaire, à un nouveau siècle, attendons nous à de profonds changements, c’est systémique…

Mais est-ce que les dirigeants africains comprennent le message de la jeunesse, selon vous?
Ils sont les premiers à le comprendre… Mais il faut prendre en compte l’usage que l’on fait de la jeunesse africaine : On dit que la jeunesse se révolte aujourd’hui en Afrique, dans le monde arabe, en Tunisie, puis en Egypte et en Libye, et même en Espagne, au Portugal, en France, en Grèce… et donc, oui, le président Obiang suit cela de très près. Il avait déjà anticipé, puisque nous avons eu un Congrès en juin 2010 bien avant le printemps arabe… mais il ne suffit pas d’écouter les jeunes, car les Chefs d’Etat écoutent et comprennent, mais il faut trouver des solutions aux problèmes des jeunes, il faut de l’action! Vous-même, vous êtes venu en Guinée équatoriale et vous avez vu, le président Obiang est un homme pragmatique, il dit que ce n’est pas tout d’avoir de bonnes intentions et de prendre de bonnes décisions, il faut, si nous voulons que nos jeunes soient l’avenir de demain, il faut les éduquer, il faut les soigner, il faut les loger, et leur donner les conditions de dignité, il faut préparer leur intégration dans le monde des affaires, dans le monde politique, dans le monde socioculturel, etc, de la façon la plus responsable qui soit.

Dans son discours, votre président a parlé de la coopération avec d’autres partenaires. Est-ce à dire que la coopération avec vos partenaires d’hier a échoué?
Oui, elle a échoué et c’est en train d’empirer. Le monde est jeune, la politique internationale l’est davantage, et donc il faut reconstruire un monde qui soit juste et équitable pour tous. Le continent africain regorge d’atouts convoités par les autres… Il reste donc à l’Afrique à se retrouver dans sa puissance, car l’Afrique est puissante, parce que l’Afrique est l’avenir du monde. Avec plus de 60% de moins de 30 ans, l’avenir appartient à l’Afrique ! Pour le président Obiang, il faut donc instaurer une coopération «donnant-donnant»… La suite

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués