DOSSIERS  |     INTERVIEWS  |    

Sénégal: Contre le mandat d’arrêt lancé contre Theodore Obiang Mangue

Par Mamadou Diouf, Rewmi Quotidien - 03/08/2012

Un mouvement de soutien vient de voir le jour dans la capitale sénégalaise

 

Un mouvement de soutien au vice-président de la Guinée Equatoriale Teodoro Ngema Obiang Mangue, contre qui, un mandat d’arrêt a été lancé par des juges français pour «biens mal acquis, détournement de deniers publics et blanchiment d’argent», a été mis sur pied au Sénégal. Composé de panafricanistes, ce mouvement entend s’opposer contre ce qu’il qualifie de non respect de la Guinée Equatoriale, pourtant, pays indépendant. Il entend saisir le Président Français, nouvellement élu, François Hollande. Mohamed El Amin Thioune et Cie, dont des marabouts, demandent à tous les noirs d’ici et d’ailleurs, de se lever contre cette injustice.

 


© rewmi.com
Le vice-président de la Guinée Equatoriale, Teodoro Ngema Obiang Mangue
Le mouvement de soutien au vice-président de la Guinée Equatoriale, Teodoro Ngema Obiang Mangue, qui a fait face à la presse hier, dit être préoccupé par la défense et la préservation des intérêts de l’Afrique et de ses fils. Il s’érige, ainsi, contre cet état de fait qui, selon le Secrétaire Général Exécutif Mohamed El Amin Thioune, foule au pied les principes les plus élémentaires du droit de la personne de disposer de ses biens et de circuler librement.

Ils ont, de ce fait, précisé que le vice-président de la Guinée Equatoriale a travaillé dans le secteur privé, avant son entrée dans le Gouvernement et qu’en outre, aucune preuve établissant sa culpabilité n’est trouvée. Persuadé que dans cette affaire, une politique de deux poids deux mesures est appliquée, puisque de puissants lobbies et des personnalités des pays du Golfe et de l’Occident avec des biens faramineux circulent, en toute liberté, sans être inquiétés, le mouvement compte s’ériger contre cette entreprise de conspirations qui visent tout un Etat et un régime.

Le mouvement entend donc se faire la voix du vice-président de la Guinée équatoriale et protester contre ce mandat d’arrêt. Il appelle la communauté Internationale et le Président Français à se désolidariser de cette attitude qu’ils jugent injuste. Le mouvement compte, en son sein, des élus, des marabouts, bref des Sénégalais, toutes obédiences confondues. Le mouvement compte, selon son secrétaire général exécutif, le journaliste Mohamed El Amin Thioune, défendre tout africain dans la même situation.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués