CAN 2012  |    

Burkina-Faso: Créer la surprise !

Par Emile Zola Ndé Tchoussi - 23/12/2011

Les Etalons qui surfent sur une vague de succès depuis trois ans veulent confirmer en Guinée équatoriale et au Gabon, cela malgré leur absence es rendez-vous continentaux de 2006 et 2008.

 


© Googles images
Les Etalons peuvent-ils créer la surprise?
Pour sa huitième participation à une phase finale de la Can, la deuxième consécutive, le Burkina Faso a mis les petits plats dans les grands. Un budget de 2,8 milliards de F cfa a déjà été voté par l’Etat du Faso, afin que les Etalons aillent le plus loin possible à la Can. Pour y parvenir, la sélection nationale du Burkina-Faso effectuera sa préparation pour la Can 2012 à Yaoundé du 4 au 16 janvier prochain. Le pays de Samuel Eto’o Fils a été choisi par le sélectionneur Paulo Duarte juste après le tirage au sort de la Can en raison des commodités d’hébergement et d’entraînement. Absent des rendez-vous continentaux de 2006 et 2008, le Burkina-Faso surfe sur une vague de succès depuis trois ans. Les Etalons ont signalé leur retour en forme en terminant premier de son groupe F des éliminatoires de la Can sans la moindre défaite. Dans un groupe à trois, aux côtés de la Gambie et de la Namibie, le Burkina a enregistré trois victoires et un nul avec à la clé 13 buts marqués et trois encaissés. Preuve que les Etalons savent aussi bien attaquer que défendre. Ce mois, le Burkina-Faso s’est hissé au 62ème rang du classement mondial. Pour mesurer le chemin parcouru ces derniers mois, il suffit de se souvenir que les Burkinabés pointaient à la 113ème place trois ans auparavant. Ce retour en forme coïncide avec l'arrivée aux commandes de Paulo Duarte. Recruté au début de l'année 2008, le technicien portugais a habilement supervisé la montée en puissance d'une génération pleine de talent. Au lendemain de la Can angolaise, Duarte avait d'ailleurs confié à African Football Media que cette expérience constituait une simple étape vers d'autres succès. «L'Angola est derrière nous. Nous sommes tombés dans le groupe le plus difficile mais nous avons réussi quelque chose de fantastique contre la Côte d'ivoire». Le bon match nul (0-0) arraché aux Ivoiriens a permis de mesurer toute la ténacité de cette jeune équipe. Malheureusement, une courte défaite (0-1) face au Ghana, futur finaliste de l'épreuve, et le retrait du Togo ont condamné les Etalons à une élimination précoce. A Malabo, en moins d’un mois, le Burkina-Faso devra s’extirper d’un groupe comprenant la Côte d’ivoire, l’Angola et le Soudan. Une poule assez homogène même si les Eléphants font office de favori

 


© Googles images
Alain Traoré, fer de lance de la nouvelle génération.
Lors de son premier match de préparation, le 15 novembre, le Burkina-Faso a confirmé ses bonnes dispositions du moment en faisant jeu égal (1-1) contre la Guinée, une autre équipe en forme. Sous l’impulsion de Charles Kaboré, à la récupération, Jonathan Pitroïpa et Alain Traoré, dans l’animation offensive, le jeu des Etalons est devenu alléchant. En attaque, le duo constitué de l’expérimenté Moumoni Dagano et du jeune Abdoul Razack Traoré peuvent trembler n’importe quelle défense. La défense est un secteur de jeu peu rassurant. Bien que Mamadou Tall joue peu en club il s’est montré assez complémentaire de Bakari Koné, qui ne cesse de monter en puissant à Lyon. Hervé Nzengué, l’habituel latéral gauche, d’origine camerounaise, dont la nationalité burkinabé est toujours remise en cause par la Namibie, n’a pas été retenu pas Paulo Duarte. A droite, Mady Panandétiguiri, titulaire pendant les éliminatoires, mais sans club, n’a pas été présélectionné. L’inexpérimenté Robert Sankara, de l’Asec Mimosa a été préféré à son poste. Dans la cage ce n’est non plus l’assurance tout risque. Daouda Diakité, le titulaire est parfois fébrile. Moussa Germain et Adama Sawadogo sont des remplaçants qui manquent d’expérience au plus haut niveau. Toutefois, sur le site Fifa.com, le capitaine Charles Kaboré nourrit de grandes ambitions pour sa sélection: «Duarte a su nous canaliser. Grâce à lui, nous sommes aujourd'hui capables de nous mesurer à n'importe quel adversaire. Nous .progressons sans arrêt. Ce groupe a de la qualité. Chacun ici est persuadé que nous pouvons accomplir de grandes choses à la Can. Une équipe est en train de naître et qui sait où nous en serons d'ici trois ou quatre ans ? Pour le moment, nous nous concentrons sur la Can. Ensuite, si tout va bien, il sera temps de penser à la Coupe du Monde 2014 ».

 

MOTS CLES :  Burkina-faso   Etalons   Gabon   Can   2012 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

A savoir

  • Liste des 25 sélectionnés du Burkina Faso :
  • Cette liste de présélectionnés sera amputée de deux joueurs à l’issue de la phase de préparation.
  • Gardiens : Daouda Diakité (KV Turnhout, Belgique), Germain Moussa Sanou (St Etienne, France), Adama Sawadogo (Missile Fc, Gabon). Défenseurs : Ibrahim Gnanou (Alania Vladikavkaz, Ruissie), Robert Sankara (Asec d’Abidjan, Côte d’Ivoire), Bakari Koné (Olympique lyonnais, France), Paul Kéba Koulibaly (Olympique Charleroi, Belgique), Stéphane Agbré (Athlético, Portugal), Mamadou Tall (Persepolis, Iran), Issa Gouo (ASFA-Y, Burkina Faso). Milieux : Charles Kaboré (Olympique de Marseille, France), Mahamoudou Kéré (Konyaspor, Turquie), Mohamed Koffi (Petrojet, Egypte), Djakaridja Koné (Dinamo Bucaresti, Roumanie), Wilfried Balima, Florent Rouamba (Sheriff Tiraspol, Moldavie), Alain Sibiri Traoré (AJ Auxerre, France), Jonathan Pitroipa (Rennes, France), Bertrand Isidore Traoré (Chelsea, Angleterre), Traoré Abdoul Razak (Lechia Gdansk (Pologne). Attaquants : Moumouni Dagano (Al Khor, Qatar), Aristide Bancé (Samsunsport, Turquie), Yahia Kébé (Al Kharitiyath, Qatar), Narcisse Yaméogo (Association Desportiva Da Camacha, Portugal), Issiaka Ouédraogo (FC Trenkwalker Admira, Autriche).

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués