CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Guinée Équatoriale: la Semaine de la Biodiversité s’ouvre à Malabo

Par Source: parlonsdguinee - 24/09/2012

Elle se déroulera dans le Centre culturel espagnol de Malabo (CCEM) les 25, 26 et 27 septembre prochains

 

Les Centres Culturels d’Espagne en Guinée Équatoriale -celui de Malabo et celui de Bata- sont en train de réaliser, dans le cadre de leur agenda du mois de Septembre, une série d’activités consacrées à la conservation de l’environnement et de la biodiversité, afin de promouvoir l’environnement durable. Pour pouvoir organiser ces journées, ils ont eu la collaboration de l’ONG américaine Conservation Internationale (CI), le Royale Jardin Botanique de Madrid, l’Université Polytechnique de Madrid et Conservation Internationale BBPP, et l’association ECOTONO/UNGE. Les actes ont commencé début Septembre dans le Centre Culturel d’Espagne à Bata (CCEB), où s’est tenu la Semaine de la Conservation de l’Environnement avec des conférences, des débats, des expositions de photos, des séances de cinéma et des vidéos scientifiques afin de promouvoir l’éducation sur l’environnement.

 


© parlonsdguinee
l'affiche de l'événement
Le Centre Culturel d’Espagne à Malabo (CCEM) prend ainsi le relais avec la Semaine de la Biodiversité -du 25 au 27 Septembre-, où il y aura des présentations de projets et un débat sur la biodiversité en Guinée Équatoriale. L’agenda programmé pour la Semaine de la Biodiversité de Malabo s’occupera des sujets concernant la «Conservation de la flore, la faune et les paysages de Guinée Équatoriale». Les journées seront ouvertes pour les étudiants, les chercheurs et le public en général.

Les forêts tropicales de la Guinée Équatoriale, avec celles de la République Démocratique du Congo, de la République du Congo, du Cameroun, de la République Centrafricaine et du Gabon, forment le Bassin du Congo, une réserve de biodiversité d’une valeur inestimable représentant 70% du couvert végétal du continent africain. Depuis ses origines et avant ses dernières décennies, la densité de population faible en Guinée Équatoriale et sa façon de vivre traditionnelle ont provoqué un impact réduit sur la nature. Cependant, le développement rapide des dernières années entraîne la mise en œuvre d’activités pour promouvoir l’éducation sur l’environnement, ainsi que la sensibilisation autour de l’importance de conserver la faune et la flore, des richesses d’une grande valeur pour la Guinée Équatoriale et pour l’ensemble de la planète.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués