CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Festival: Exit de la VIème édition de l’International Malabo Hip Hop

Par BIP de Guinée équatoriale - 29/11/2012

Célébrée du 14 au 18 novembre à Malabo, cette plateforme de rencontres interdisciplinaires et internationales a fait vibrer la ville

 

Organisée par l'Institut Français de Malabo, le Centre culturel espagnol (CCEM) et, pour la première fois cette année, par le Centre culturel équato-guinéen, l'actuelle édition a permis de confirmer que cette plateforme est de plus en plus importante, aussi bien en ce qui concerne la programmation, que la visibilité et la participation. Le hip-hop est un moyen d'expression et de communication qui s'est imposé spectaculairement dans les villes africaines, notamment en Guinée équatoriale. La création d'un festival international à Malabo (en 2007) a permis de concentrer le dynamisme et la créativité des artistes locaux autour de cet événement annuel, qui est actuellement reconnu et attendu.

 


© guineaecuatorialpress.com
Master class avec Karim Barouche, pendant un magnifique spectacle de breakdance
Lors des cinq jours de célébration du festival, dix-sept groupes locaux et internationaux ont été accueillis dans la capitale de Guinée équatoriale. Les salles de spectacle étaient pleines à craquer et il a été estimé qu'une moyenne de 400 à 600 personnes ont assisté chaque soir aux concerts organisés dans les trois centres culturels. La programmation a été d’un haut niveau, notamment sur le plan local. En effet, depuis 2010 et grâce aux «African Hip Hop Show», lors du rendez-vous bimensuel établi par l'Institut Français, on pouvait découvrir des talents pendant toute l'année. Un des objectifs prioritaires de cet événement était, en effet, de contribuer à la professionnalisation et à la formation des artistes locaux. Afin que ce concours ne soit pas seulement un espace de diffusion, cela fait deux ans qu'on prête une attention spéciale aux travaux réalisés en atelier.

Cette année, l'Institut Français a invité le chanteur et compositeur français S Petit Nico, accompagné de son contrebassiste et de son technicien du son, pour coordonner un atelier de composition musicale adressé à cinq rappeurs équato-guinéens. Dans le domaine de la danse, Karim Barouche - ancien champion de France de breakdance - a dirigé un atelier intensif avec les cinq meilleurs danseurs de Malabo et de Bata, une première étape vers une œuvre qui pourra être présentée en 2013, lors du festival Addicts au hip-hop à Perpignan (France). Souhaitant promouvoir un partage des compétences et harmoniser la découverte de talents dans le domaine du hip-hop, l'Institut Français et le CCEM feront toujours des efforts pour accompagner les cultures urbaines, en collaborant étroitement pendant toute l'année avec le Centre culturel équato-guinéen.

 

MOTS CLES :  Festival   Malabo   Hip   Hop 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués