FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Margarita Roka Elobo: La 1ère équato-guinéenne Dr. en médecine

Par Journal de Malabo - 11/12/2012

Le sujet de sa thèse portait sur la caractérisation des parasites intestinaux associés à l'infection du VIH en Guinée équatoriale

 

Margarita Roka a fait des recherches sur les parasites intestinaux associés à l'infection par VIH en Guinée équatoriale et a réalisé sa thèse sous la direction de María Pilar Goñi y Antonio Clavel, toutes deux appartenant au Service de parasitologie du département de microbiologie, médecine préventive et santé publique de l'Université de Saragosse en Espagne. C’est d’ailleurs dans cet établissement universitaire qu’a eu lieu la soutenance. Elle devient ainsi la première Équato-guinéenne à recevoir le diplôme de docteur en médecine. Au service des sciences de la santé, un seul médecin a soutenu sa thèse dans l'ancienne Union soviétique et cinq docteurs dans d'autres domaines, tous étant des hommes. Margarita Roka a été stagiaire à l'Agence espagnole de coopération internationale pour le développement et est coordinatrice du laboratoire d'analyses médicales Castroverde de Malabo.

 


© yanko.chez-alice.fr
Schéma du VIH (image d'illustration)
Elle est co-auteur du livre «Manual de educación para la salud» (Manuel d'éducation pour la santé), publié en 2001. En 2008, elle a reçu le prix de recherche en Sciences de la santé Elena Escanero Gella, pour son projet de fin de Master, réalisé également à l'Université de Saragosse, sous la direction de María Pilar Goñi. Le contenu de sa thèse est une étude très importante et remarquable en santé publique, car elle aborde le problème des maladies parasitaires intestinales chez les patients VIH positifs, dans un environnement où l'infection à VIH s'élève à 5,2 % de la population adulte et où beaucoup d‘infections parasitaires intestinales sont endémiques. Lesquelles peuvent provoquer des diarrhées, ce qui peut devenir chronique et aggraver les conditions de vie des patients ou même provoquer la mort.
Les recherches ont été réalisées sur 533 participants VIH positifs et 110 VIH négatifs et ont été menées sur l'île de Bioko et dans la région continentale, donc elles comprennent pratiquement tout le pays. De plus, des données cliniques et socioéconomiques ont été recueillies, de même que des techniques parasitologiques classiques et des techniques de biologie moléculaire ont été effectuées pour identifier les espèces de certains parasites.

 

MOTS CLES :  Margarita   Roka   Elobo   Docteur   Guinée   équatoriale   Vih 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués