CAN 2012  |    

Fantastique Guinnée Equatoriale

Par Alain Georges Lietbouo - 23/01/2012

Pour sa première participation à une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football de son histoire, le Nzalang naçional l’a fait non seulement à travers une victoire, mais aussi en d

 

Parmi les 16 nations présentes actuellement en Guinée Equatoriale et au Gabon,le Nzalang était classé par tous les pronostics comme la dernière nation. Certes de part son palmarès qui est néant , sa 15o ème place au classement Fifa, et surtout à cause de la démission du coach Français Henri Michel qui a quitté ses fonctions le 21 decembre , à un mois juste du début de la compétition. Pour en ajouter aux nombreuses polémiques qui entouraient déjà la première participation de l’équipe Equato Guinéenne, la non sélection des Frères Zarandona, pourtant présentés comme les piliers de l’équipe n’a véritablement pas facilité les choses. Comble de tout, le nouveau sélectionneur, le Brésilien Gilson Paulo a été critiqué fortement par la sélection de nombreux joueurs d’origine étrangère dans son effectif. Pourtant la politique du coach Bresilen Gilson Paulo était en parfaite harmonie avec la politique dévoilée depuis 2008 par le pays du président Obiang Nguema.

 


Une phase de la rencontre, très enlevée
Une participation minitieuse.
Depuis l’avènement d’un Etat Equato Guinéen indépendant en 1968, ce petit pays d’Afrique Centrale, qui compte moins d’un million d’habitants n’avait pas encore pris part à une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Cette première participation est rendue possible grâce à la politique du pays organisateur. Pour ne pas perdre la face lors de cette grand’messe la participation du Nzalang à cette compétition a été savamment menée. Un projet géré sur trois années qui a aboutit (pour un pays assez fermé)à une large politique de naturalisation de nombreux joueurs expatriés d’origine africaine et hispanique (Cameroun , Nigéria, Cote d’ivoire, Brésil , Colombie) , et une mission qui a su convaincre les bi -nationaux de choisir les couleurs du Nzalang nacional .Afin de lever les enchères, des primes astronomiques ont été promises à cette équipe en cas de match gagné. Cette stratégie s’avère gagnante dès l’entame de cette compétition. Face à une équipe Lybienne qui est présentée comme la meilleure defense des éliminatoires. Seulement de nombreuses questions se posent. Cette super motivation observée lors du match d’ouverture se poursuivra t’elle ? pourra t’elle continuer ainsi ? ? franchira t’elle les obstacles Zambien ou Senegalais ? la reponse sera trouvée certainement dans les jours à venir. Du moins, pour le moment Ebod rentre dans l’histoire comme premier buteur de la 28 eme Can.

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués