CAN 2012  |    

CAN 2012 : Une grande fête d’inauguration magnifique et inoubliable!

Par Alain Georges Lietbouo ( source guineaecautorialpress.com) - 23/01/2012

De la musique, des photos géantes, des feux d’artifice et surtout la joie et l’illusion ont marqué la fête d’ouverture de la CAN 2012, qui a été célébrée au stade de Nkoantoma de Bata. Une soirée ino

 


Tel que l’on s’y attendait, le stade était en fête. Des milliers de personnes se sont rendues au stade de Nkoantoma de Bata pour assister à une soirée historique et inoubliable, qui a été en plus clôturée de la meilleure manière grâce à la victoire du Nzalang Nacional.

Lors de la première partie de la cérémonie d’inauguration, le public a pu profiter de deux heures de concert avec des artistes tels que Poen, Sandra Star, Yuma ou Pili la Peligrosa, qui ont fait danser le public et ont maintenu l’ambiance pendant tout le spectacle.

Ensuite, le président honorifique du Comité organisateur de la Coupe d’Afrique des Nations, Aniceto Ebiaca Mohete, a souhaité la bienvenue à tous les assistants et, au nom du gouvernement de la République de Guinée équatoriale, leur a souhaité une agréable soirée. Après, il a félicité les pays qualifiés, notamment ceux qui l’étaient pour la première fois, et a lancé un appel à la protection de l’environnement, symbolisé à travers l’image de la mascotte Gaguie.

Anfibio, qui a démontré une fois de plus qu’il était un des artistes équato-guinéens les plus internationaux, a continué le spectacle jusqu’à ce que le chant de l’hymne national mette tout le public debout.

Le début de la cérémonie d’ouverture a commencé par un spectacle de lumière et de son dédié à la culture, à la musique, aux traditions et, naturellement, au sport africain. Une réalisation aux coloris magnifiques qui a ému les assistants. Un moment particulièrement important s’est produit lorsque les drapeaux des pays organisateurs, portés par deux sportifs de grande renommée, sont apparus. Pour les équato-guinéens, c’est la footballeuse Genoveva Anonma qui a eu l’honneur de porter le pavillon national. Avec la danse traditionnelle Mokom, tout le stade s’est mis debout pour suivre le rythme marqué par les danseurs.

 


Une ceremonie riche en couleur en symbol
Le chanteur Besoso a interprété la chanson du Nzalang Nacional, qui a été repris en chœur par tout le stade.

La présentation des équipes a été réalisée par le biais d’une image virtuelle dans laquelle un danseur se transformait en portant les équipements de chacune des sélections, dans une structure audiovisuelle placée au centre du cercle central, qui symbolisait l’unité des pays de l’Afrique qui participent à cette Coupe. Quand la structure s’est ouverte, la mascotte Gaguie est apparue ; une apparition qui s’est terminée avec un spectacle de feux d’artifice magique et débordant qui marquait seulement le début d’une des soirées dont on se souviendra avec la plus grande joie dans l’histoire de la Guinée équatoriale.

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués