SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Luis Sorizo produit par la BBC

Par Journaldemalabo.com - 25/02/2013

La station britannique BBC Radio 3 , enregistre depuis le 17 février 2013, au village de Rebola, dans l'île de Bioko le musicien Luis Sorizo, accompagné du Bölebó System

 


Pour la BBC Radio 3 , le chanteur Luis Sorizo est un « trésor musical » de l'île de Bioko et un « grand conteur » de la culture Bubi. Une vision que partage d’ailleurs la Maison de la Culture de Rebola (CCR) . Cet artiste valorisé à chaque jour est apprécié parmi les jeunes de Rebola qui le considère d'ores et déjà comme le « père » de la musique rébolanienne. Luis a joué des morceaux importants et populaires tels que « Wësëpa Bisila » et un thème de sa création "Real Rebola". Pour accompagner le chanteur , il y avait aussi le groupe local Bölebó System dirigé par le technicien du son et auteur-interprête, Lisinio Bioko, plus connu sous le surnom de Billy qui a chanté deux chansons de sa création et la chanson folklorique la plus populaire de Rebola "Bësako". Créé depuis plus de dix ans, le groupe Bölebo System a su imposer son style en Guinée équatoriale. Mêlant avec habileté rythmes traditionnels et arrangements modernes, ces musiciens entrainent leur public au cœur de leurs origines bubis. Guitares, basse, batterie, piano et percussions traditionnelles fusionnent à la perfection avec des chants purs et doux en espagnol et bubi pour une musique délicieusement métissée. ici seul et sans musique, je serais comme un homme mort. Souvent, j'aime écouter de la musique espagnole, française... J'aime écouter de la musique pour avoir le coeur plus solide.


 


© laslocurasdejamonyqueso.blogspot.com
le chanteur Luis Rebola est habitué de la maison de la culture de Rebola
Luis Sorizo est né à Rebola, sur l'île de Bioko, vers 1936. Très jeune, il a été initié par son grand-père à la musique traditionnelle de l'ethnie bubi qui associe d'une manière intrinsèque la musique à la danse et au théâtre, puis il s'est rendu à la mission catholique espagnole où il a eu l'opportunité d'intégrer des instruments (harmonium, guitare, piano) et un repertoire d'origine européenne. Comme il le raconte lui-même Luis a commencé à jouer de la guitare en 1950 quand la Guinée était encore une colonie espagnole et qu'il n'y avait à Rebola ni électricité, ni matériel de sonorisation ou d'enregistrement. Il jouait à l'église et déjà il connaissait un certain succès. On lui donnait une peseta pour jouer et servir à la messe. [i C'était beaucoup d'argent pour un enfant.

 

Je distribuais les pièces à mes neveux et leur achetais tout ce qu'ils voulaient, et ils étaient toujours derrière moi. ] Il se souvient aussi qu'il fut le premier à inaugurer la station de la télévision espagnole de Malabo, vers 1968-69. A cette époque, il se produisait chaque vendredi dans les hôtels de la capitale (Hotel Bahía, Hotel Ureca, Hotel Casino) et gagnait 700 pesetas par soirée. « Tant d'argent m'aurait permis d'épouser un millier de femmes... », dit-il en riant, mais "j'ai au moins pu construire une maison de quatre étages !", ajoute-t-il. A cette époque, se souvient-il, il y avait ici de bons musiciens bubis comme Manuel Ruku, Diego Botau, Ignacio . Si je vivais ici seul et sans musique, je serais comme un homme mort. Souvent, j'aime écouter de la musique espagnole, française... J'aime écouter de la musique pour avoir le coeur plus solide.
MOTS CLES :  Culture   Bbc   Rebola 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués