CAN 2012  |    

Incroyable Guinée Equatoriale!

Par Alain Georges Lietbouo( source afrik.com) - 26/01/2012

Mal classé par tous les pronostics avant le debut la 28 ème Can qu’elle co-organise avec le Gabon, après deux sorties, le Nzalang est aujourd’hui incontestablement un outsider sur qui il faut des

 

Après deux sorties en coupe d’Afrique des Nations, l’Equipe du Nzalang enregistre 6 /6 . Un resultat qui lui ouvre directement les portes du second tour dont des quarts de finales. L’enjeu de la rencontre face à la Zambie sera juste de terminer à la première place. Une occasion pour le selectionneur Brésilien Gilson Paulo de faire tourner son effectif avant de composer la meilleure équipe possible afin de franchir le cap des quarts de finale. Pour se hisser à ce niveau, le Nzalang nacional a désillusionné les lions de la terranga par un score de 2 buts à 1.

 


Les heros d'une Nation................
Le Senegal defait malgré les difficultés.

Les hommes d’Amara Traoré ont pourtant beaucoup tenté. Mais trop timides, ni Ba (16e, 22e, 32e) ni N’Daw (30e) ni Dia (43e) ni Cissé (49e) ni Sow (70e, 82e) ni Niang (74e) ne sont parvenus à trouver la faille. Pire, cette équipe annoncée comme un des principaux favoris de la compétition ont éprouvé les pires difficultés à bouger une bloc équato-guinéen solide et bien en place. En plein doute, les attaquants sénégalais ont affiché leur mal-être comme lors de ce léger accrochage entre Souleymane Diawara et Dame Ndoye, coupable d’un pêché de gourmandise aux yeux du Marseillais.
A 0-0, les Sénégalais se sont même fait peur. Car, petit à petit, le Nzalang, devant son public, a gagné en assurance. Au point de jouer crânement sa chance, à l’image de cette combinaison entre Fidjeu et Tazéméta (57e), sauvée in extremis par Diamé. Le scenario tourne carrément à la catastrophe lorsque Iyanga (61e) fait chavirer tout un pays : à la suite d’un superbe centre millimétré d’Alvarez Aguirre, Iyanga déboule aux six mètres pour placer une tête imparable. Le délire est indescriptible. Tout autant que l’incrédulité qui s’affiche sur les visages des Lions.
Car le but de Moussa Sow en toute fin de match (89e) n’a rien changé. Contre le cours de tous les pronostics, le Sénégal est éliminé. La faute à une incapacité à convertir les occasions mais aussi à un but fabuleux de Alvarez Aguirre (94e), passeur et buteur, devenu le héros de toute une nation. Eliminés, les Lions de la Teranga, dont le manque de réalisme est flagrant, rentrent la queue entre les jambes. La Guinée équatoriale a frappé un grand coup et, qualifiée pour les quarts de finale en compagnie de la Zambie, peut continuer à rêver.


0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués